تصفح برقم المجلد > Fatwas de Moharram > Des hommes et des femmes qui nagent ensemble puis échangent des poignées de main avant de se quitter, au dixième jour de Moharram

( Numéro de la partie: 17, Numéro de la page: 49)
La question 2 de la Fatwa numéro ( 13961 )
Q2: On trouve les Musulmans, le neuf et le dix du mois de Moharram se réveillent dés l'aube et se dirigent vers les cours d'eau pour se baigner, songeant qu'Allah a substitué cette eau par une autre nouvelle. Après le lever du soleil, ils se serrent les mains, hommes et femmes sans distinction, quel est l'avis religieux sur cet acte?
R2: La natation des hommes et des femmes ensemble, puis le fait de se saluer par la main au neuf et au dix du mois de Moharram sont des innovations hérétiques illicites, qu'il faut s'abstenir de le faire, voire blâmer les gens de l'avoir faire. Le gouverneur doit y mettre terme et l'interdire. Qu'Allah vous accorde la réussite et que la paix et le salut soient sur son Prophète Mohammad, sa famille et ses compagnons.

Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas

MembreVice- PrésidentPrésident
`Abd-Allah ibn Ghoudayân `Abd-Ar-Razâq `Affifî `Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz

Source: Les fatwas du Comité Permanent



  Précédent     Suivant