تصفح برقم المجلد > Fatwas de Rabî` I > Des actes jugés inadmissibles par la charia pratiqués au cours des célébrations de l'anniversaire du Prophète

( Numéro de la partie: 3, Numéro de la page: 26)
La fatwa numéro ( 3783 ) :
Q: Mes frères, le président et les membres du Comité permanent de la délivrance des Fatwas. Chez nous dans les villages de la campagne jordanienne; notamment mon village (Khardjâ) d'une façon permanente, ils lisaient la biographie de la naissance du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) de cette façon :
1: Un groupe d'hommes se regroupent et quelquefois il se trouve des femmes parmi eux; pour lire la noble biographie de la naissance du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam). Il y a en ce qu'ils lisent des phrases comme: "Celui qui porte le prénom de "Mohammad" sera appelé -le Jour Dernier- par un héraut de la part d'Allah, qui lui dira: "Lève-toi et entre au paradis par la faveur du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam)". Il y en a encore: "Celui qui prie mille fois pour le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam), il sera interdit au feu de consumer son corps". Et "Après que `Abd-Allah le père du Prophète Mohammad (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) s'est marié avec Amina, mouraient à La Mecque cent femmes; parce qu'elles ne se sont pas mariés avec `Abd-Allah". Il y est cité également: "Quand le lecteur atteint un passage où est mentionné la naissance de sa mère, le groupe de personnes se mettent debout, en lisant le Coran, par respect au Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam). Il y en a encore d'autres faits pires encore qui ont lieu dans un Mawlid appelé le Mawlid d' Al-`Arawî .
3: Ils mettent une quantité d'orge au milieu de leur cercle; ensuite ils amènent de l'encens et le brûlent; et à la fin de la lecture, chacun prend un peu d'orge en considérant qu'il est béni par la lecture de la biographie de la naissance du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam), en croyant que ceci est un remède à toute maladie.
4: De même, lors de la célébration de certains Mawlids, des femmes se mettent à pousser des cris de joie, au seuil de la chambre où est récité "le Mawlid", devant les hommes, pour afficher leur joie à l'écoute de cette lecture; et personne ne le leur interdit; ils sont plutôt d'accord sur ce fait. Quant à moi, je les blâme et je
( Numéro de la partie: 3, Numéro de la page: 27)
ne l'accepte point; comme j'ai maints fois entendu à la radio vos Fatwas à ce sujet; mais elles refusent mon conseil.
R: Premièrement: La lecture de toute la biographie du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) pour connaître comment il accomplissait les divers actes d'adoration au niveau de l'acte et de la parole, ainsi que ses hautes moralités, est permis et même souhaitable. Or, le fait de se réunir et de désigner un temps précis pour la lecture du récit relatif à sa naissance (Mawlid) d'une façon permanente, est une innovation hérétique qui n'existait point à l'époque du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) ni du temps des premières générations dont le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) avait témoigné qu'elles étaient les meilleures générations. Il est, en outre, authentiquement rapporté d'après lui (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) qu'il avait dit: Tout acte non conforme à nos enseignements est à rejeter. Il a dit encore: Celui qui innovera dans notre religion des choses qui n'en font pas partie, qu'on les lui rejette. Quant à ce que vous aviez cité au sujet de la lecture du récit des Mawlids qui est récité dans votre village, parlant de la rétribution future; et de la mort de cent femmes à La Mecque lorsque `Abd-Allah avait épousé Amina; parce qu'elles ne se sont pas mariées avec lui. Ce fait n'a point été enregistré par l'Histoire; et n'a pas été rapporté par le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam). D'ailleurs, même si cela existait vraiment, il ne pourrait pas servir de preuve sur la légitimité de la célébration de la naissance du Prophète.
Deuxièmement: Le fait de mettre une quantité d'orge ou autre au milieu d'un cercle ou d'allumer de l'encens et de le brûler et ensuite de partager les cendres afin d'en tirer bénédiction, pour avoir lu le récit de "Mawlid" sur lequel et d'en tirer remède pour la guérison des divers maux; tout en croyant qu'il contient de la bénédiction, cela est une innovation hérétique et un égarement dans la foi.
Troisièmement: Le fait que les femmes manifestent leur joie par des cris, au moment où l'on fait le récit du Mawlid
( Numéro de la partie: 3, Numéro de la page: 28)
et la mixité entre hommes et femmes, sont l'une des actions illicites et des tentations qui risquent de mener à la turpitude; qu'Allah nous en préserve.
Qu'Allah vous accorde la réussite et que la paix et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ')

MembreMembreVice-président du ComitéPrésident
`Abd-Allah ibn Qa`oud `Abd-Allah ibn Ghoudayân `Abd-Ar-Razâq `Affifî `Abd-Al-`Azîz ibn `Abd-Allah ibn Bâz

Source: Les fatwas du Comité Permanent



  Précédent     Suivant